alpha-blondy-programmation-evenstarfestival-22

Quelques

Il est le chanteur de reggae francophone le plus connu, ce qui ne l’empêche pas de s’exprimer également dans la langue de ses origines, le dioula, ainsi que dans la langue de Bob Marley, l’anglais.

Des épices variées qui colorent un art et surtout un message, ça tombe bien, dont le but est de s’adresser au plus grand nombre.

Se réunir plutôt que se diviser était déjà un cri poussé dans son huitième album paru en 1993, SOS Guerre Tribale, qui dénonçait la volonté de partager la société en groupes ethniques opposés, aussi sur un disque plus récent, Mystic Power, sorti vingt ans plus tard avec cette chanson au titre symbolique, « Réconciliation ». Le partage est donc depuis de longues années un maître mot de l’oeuvre d’Alpha Blondy.

Dans le circuit depuis presque quarante ans, il a commencé à jouer dans la seconde moitié des années 1970 aux Etats-Unis et a enregistré ses premiers tubes dès la décennie suivante en Côte d’Ivoire : « Cocody Rock », « Apartheid Is Nazism », « Jérusalem »… Avec presque une vingtaine d’albums studios à son actif, Alpha Blondy tourne depuis dans le monde entier et surtout défend une certaine vision de la musique. Celle d’une parenthèse enchantée qui permet de pointer du doigt les maux de notre temps pour en construire un meilleur. D’ailleurs, du jour où Alpha Blondy est devenu chanteur il a changé de nom, Seydou Koné a opté pour un nouveau patronyme synonyme d’une nouvelle vie.

Commandeur du groove africain comme on le présente souvent, Alpha Blondy n’est qu’amour et paix. Portant ses 65 ans à merveille, il n’est pas prêt de prendre sa retraite. « J’aurais bien voulu

chanter des chansons romantiques, mais mes origines ghettoïques me l’interdisaient. Par contre donner de l’amour et en recevoir est mon moteur, dans ma musique mais aussi dans ma vie. Et tant que Dieu me donnera la force je serai là. » On espère que cela ne s’arrête jamais.

gdpr-image
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant ce site web, vous acceptez notre Politique de Protection des Données Personnelles.
En savoir plus